En première ligne dans cette crise sanitaire, les salariés des grandes surfaces s'inquiètent pour leur santé. Témoignages au sein du groupe Carrefour.
"On vient tous les jours avec la boule au ventre" : l'inquiétude des salariés de supermarchés en première ligne malgré le confinement

Sans eux, la vie serait beaucoup plus difficile et nos ravitaillements quotidiens sans doute impossibles. Les employés des supermarchés continuent de travailler au contact de clients potentiellement contaminés. Malgré les précautions mises en place dans les magasins, la peur de la contamination au coronavirus est bien là. "On vient tous les jours avec la boule au ventre, parce que tu te disaujourd'hui est-ce que c'est moi qui vais l'avoir ou mon collègue", confie Sophie Monnié, salariée chez Carrefour. De nombreuses grandes enseignes ont décidé de verser une prime de 1 000 euros aux salariés mobilisés sur leur lieu de travail pendant cette crise sanitaire. "Ça n'enlèvera pas la peur", réagit Katia Onfray, gestionnaire de stock chez Carrefour. Plutôt qu'une prime, certaines auraient préféré des mesures de protection supplémentaires. C'est le cas de Dominique Autier, hôtesse de caisse chez Carrefour, qui travaille sans masque. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !