L'Assemblée nationale et le Sénat vont reprendre leur travaux jeudi en "format restreint" pour examiner en urgence les textes concoctés par le gouvernement, notamment dans le cadre du report du second tour des élections municipales.
"On sera loin les uns des autres" : la délicate reprise de la vie parlementaire à l'heure de la "guerre" contre le coronavirus

Emmanuel Macron a déclaré, lundi 16 mars, la "guerre sanitaire" contre le coronavirus. Et le chef de l'Etat a besoin de soldats. "Il nous faut donner des armes législatives à l'exécutif pour qu'il puisse répondre aux problèmes des Français", explique Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale, à franceinfo. Les députés et les sénateurs vont donc reprendre le chemin du travail jeudi et vendredi afin de voter deux textes en urgence pour lutter contre l'épidémie et ses conséquences.

Le Parlement, qui devait initialement respecter une trêve jusqu’au 23 mars, sera en "format restreint afin de concilier continuité de la vie démocratique et sécurité sanitaire", précise le député Damien Abad, président du groupe LR au Palais Bourbon. "On ne met pas en arrêt les institutions démocratiques, car cela reste important qu'elles fonctionnent", défend Marc Fesneau, ministre chargé des Relations avec le Parlement.

Jusqu'à nouvel ordre, concernant les textes, on ne met rien à l'ordre du jour qui ne concerne pas le coronavirus.

Marc Fesneau

à franceinfo

Comme l'a annoncé le chef de l'Etat, toutes les réformes en cours sont donc suspendues, y compris la...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !