Des rassemblements ont eu lieu jeudi soir dans une cinquantaine de villes d'Allemagne et notamment à Hanau où l'émotion est forte après les attentats qui ont fait neuf morts.
"On ne trouve pas les mots" : la ville d'Hanau se recueille après le double attentat qui a fait neuf morts

"Le racisme est partout ici", crie un homme qui interpelle le président allemand. Frank Walter Steinmeier vient de terminer son discours devant 5 000 personnes rassemblées jeudi 20 février sur la place du marché, en plein centre-ville d'Hanau. C'est dans cette ville proche de Francfort qu'un homme de 43 ans a tué neuf personnes d’origine étrangère en lançant l’assaut mercredi soir sur deux bars à chicha, avant d'être retrouvé mort à son domicile.

Les familles des victimes tiennent entre les mains le portrait de leurs proches disparus. Régulièrement, les gens s’étreignent et se soutiennent. Ingrid explique qu’elle ne se sent pas bien, qu’elle a du mal à comprendre ce qui s’est passé.

Comment un homme peut-il avoir autant de haine ?

Ingrid

à franceinfo

Chacun dépose une bougie, des fleurs, ou un dessin. Parmi eux, deux enfants venus avec leur père Heikel arrivé de Tunisie il y a 20 ans. Il était dans le premier bar à chicha attaqué mercredi soir. "Je suis parti et après j'ai entendu ce qui s'est passé, explique le père de famille. C’est vraiment horrible. Des choses comme ça, c'est de la folie. On ne trouve pas les mots." Un vieil homme...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !