Soignants, pompiers, ambulanciers, aides à domicile et certains gendarmes doivent présenter, dès mercredi, un schéma vaccinal complet ou la preuve qu'ils ont reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19 pour exercer leur profession.
Obligation vaccinale : que risquent les professionnels réfractaires ?

C'est la fin des deux mois de sursis. Annoncée le 12 juillet par Emmanuel Macron, l'obligation vaccinale entre en vigueur mercredi 15 septembre en France pour plusieurs corps de métiers. Les salariés des hôpitaux et des Ehpad (ainsi que les pompiers, ambulanciers et aides à domicile) et certains gendarmes, affectés sur le terrain ou au contact du public, sont concernés. Dès aujourd'hui, ceux qui ne sont pas en règle ne peuvent plus exercer leur profession. Un schéma vaccinal complet doit être présenté, ou la preuve d'une première dose de vaccin et un test de dépistage négatif de moins de 72 heures.

#Vaccination#COVID19 | Certaines catégories de professionnels, de soignants et de non-soignants ont jusqu'au 15 octobre pour compléter leur schéma vaccinal.

Retrouvez toutes les infos ci-dessous ⤵ pic.twitter.com/v3OFTEET0l

— Ministère des Solidarités et de la Santé (@Sante_Gouv) August 25, 2021

Cette obligation vaccinale a fait bondir certains soignants et des manifestations de protestations ont eu lieu ces dernières semaines. Selon Santé publique France, au 7 septembre, un peu plus de 88% des soignants avaient reçu au moins une dose dans les hôpitaux...

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !