Les deux réacteurs normands sont à l'arrêt à la suite à de nombreuses défaillances relevées par l'Autorité de sûreté nucléaire.
Nucléaire : pourquoi la centrale de Flamanville ne produit plus d’électricité depuis six mois

A Flamanville (Manche), il n’y a pas que les déboires de l’EPR. Outre le chantier catastrophique du réacteur de troisième génération, la centrale nucléaire normande abrite deux réacteurs relativement récents, construits en 1985 et 1986. Mais ils sont à l’arrêt. Le numéro un, depuis le 18 septembre 2019, et le numéro deux, depuis janvier 2019. En cause : des travaux de mise à niveau qui n’en finissent pas.

Pour prolonger la durée de vie d’un réacteur en garantissant le respect de toutes les règles de sûreté, EDF doit obtenir une autorisation de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Un sésame que le groupe espère bien décrocher à grands coups de travaux. Les visites décennales – qui consistent à la fois à assurer la maintenance du réacteur et à actualiser les normes de sécurité – sont alors un passage obligé.

Les tourments, à Flamanville, ont commencé lors d’une visite décennale longue et laborieuse pour le réacteur numéro un. Alors qu’en moyenne elle ne dure que cent jours, la procédure a traîné près de six mois. Pendant l’arrêt de cette tranche, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), a...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !