Nucléaire: la victoire du «parce que»

Pourquoi fermer Fessenheim plutôt qu’une autre centrale ? Parce que... Pourquoi viser 50% d’électricité nucléaire dans quinze ans plutôt que 66% ou 25% ? Pourquoi pas ! A quelques jours de l’arrêt du premier réacteur alsacien, on pourrait s’amuser des arguments du gouvernement – celui-ci comme les précédents – ou même s’en attendrir tant ils sont enfantins. Dommage que la politique énergétique de la France soit un sujet sérieux...

Evidemment, le nucléaire présente des risques. Mais il ne faudrait jamais les évoquer sans les mettre en balance avec les conséquences avérées sur la santé et l’environnement de la pollution des centrales à charbon ou au fuel. Bien entendu, le traitement des déchets reste un défi. Mais panneaux solaires, éoliennes et batteries en fin de vie posent aussi des difficultés – et pourquoi écarter l’idée que scientifiques et industriels mettront au point des solutions ?

Impossible de passer à 100% d’électricité d’origine renouvelable, assure le patron d’EDF ; « ça se démontre », rétorque la secrétaire d’Etat à la Transition écologique Emmanuelle Wargon. Il se trouve que la démonstration a...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !