Le guide suprême iranien a tapé dimanche 3 novembre sur les offres de médiation d'Emmanuel Macron dans le dossier du nucléaire, à l'origine de tensions croissantes entre Téhéran et Washington
Nucléaire iranien: Macron est «naïf ou complice des Etats-Unis»

Ali Khamenei n’a visiblement pas envie de faire baisser la température avec Washington. « Le président français, qui prétend qu’une rencontre pourra résoudre tous les problèmes entre Téhéran et l’Amérique, est soit naïf, soit complice des Etats-Unis », a déclaré l’ayatollah dimanche, selon des propos rapportés par la télévision d’Etat iranienne.

Lors du sommet du G7 de la fin août à Biarritz, Emmanuel Macron a lancé l’idée d’une rencontre entre le président iranien, Hassan Rohani, et son homologue américain, Donald Trump, un voeu qu’il n’a pas réussi à réaliser jusqu’à présent en dépit des efforts déployés par la diplomatie française.

Les tensions n’ont cessé de croître entre les Etats-Unis et l’Iran depuis la décision de Donald Trump, en août 2018, de retirer la signature de son pays à l’accord sur le nucléaire conclu en juillet 2015 entre six grandes puissances, dont la France, et la République islamique.

Téhéran est revenu depuis sur certains de ses engagements et a prévenu qu’il franchirait une étape supplémentaire mercredi prochain si les autres parties signataires ne l’aident pas à contourner...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !