TENSIONS - Barcelone a vécu une quatrième nuit de tensions, de jeudi 17 à vendredi 18 octobre. A la veille d'une "grève générale" et de la convergence de la "marche des libertés" pour une manifestation massive dans la capitale régionale, le dialogue semble rompu entre les indépendantistes, pour qui il n'y a plus de "pas en arrière", et le gouvernement qui semble inflexible.
Nouvelle nuit de tensions à Barcelone à la veille d'une grève générale

Barricades en feu, cocktails molotov, affrontements avec la police… Les rues de Barcelone étaient encore sous tension ce jeudi 17 octobre. Dans la nuit de jeudi à vendredi, les indépendantistes catalans étaient mobilisés pour une quatrième nuit consécutive.   A l’origine de ces violences : les lourdes peines de 9 à 13 ans de prison infligées lundi aux leaders séparatistes pour leur rôle dans la tentative de sécession de 2017. Vendredi, une "grève générale"doit avoir lieu en Catalogne, et une "marche des libertés" partie de toute la région doit converger dans la métropole catalane pour une manifestation massive prévue à 15 heures, qui s’annonce comme un point d’orgue de la mobilisation.  Au quatrième soir de la mobilisation, des centaines de jeunes ont enflammé des barricades dans le centre chic de Barcelone, lançant des cocktails molotov sur les forces de l’ordre, qui ont riposté par des tirs de balles en mousse, rapportent des journalistes de (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !