REPORTAGE - Parmi les milliers de personnes rassemblées ce samedi à Paris, pour protester contre les violences policières et rendre hommage à George Floyd, de nombreux jeunes manifestants défilaient pour la première fois. Ils nous expliquent leurs motivations.
"Nous ne pouvons plus rester silencieux" : à la Concorde, Younes, Océane et Awa mobilisés pour la première fois

"Si on ne fait rien, cela va continuer." Ils ont entre 17 et 21 ans, s'appellent Antonin, Mélissa ou Noelie. Le pavé de la Concorde, ils ne l'avaient jamais foulé. Encore moins avec des pancartes "Black Lives Matter" ou des slogans "Justice pour Adama". Certains n'ont jamais voté, mais ils ont tous décidé de braver l'interdiction de manifester, ce samedi à Paris. Pour eux, George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, tué par un policier américain, était encore un inconnu il y a deux semaines. Mais le déferlement qu'a provoqué sa mort sur les réseaux sociaux les a poussés à se mobiliser pour la première fois et faire entendre leur colère, malgré l'impressionnant dispositif policier amassé autour de la place de la Concorde, afin de protéger l'ambassade des États-Unis. L'indignation sur les réseaux sociaux ne suffisaient plus. Il fallait braver le pavé. 

"Je n'ai jamais fait de manifestations, mais c'est une cause importante", explique à LCI (...)

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !