À LA LOUPE – L'Association 30 millions d'amis a mal interprété un décret paru en mars, indiquant que les règles en matière d'expérimentation animales avaient été assouplies. En réalité, ce texte n'autorise en rien la vente d'animaux de compagnie à des laboratoires par des particuliers.
Non, un récent décret n'autorise pas la vente d'animaux de compagnie à des laboratoires

La Fondation 30 millions d'amis, qui œuvre pour la défense des animaux, s'est émue il y a quelques jours d'un décret paru le 17 mars, durant le confinement. "Les élevages de chiens de chasse, d'animaux de compagnie ou encore les particuliers peuvent désormais vendre leurs animaux à des laboratoires", a-t-elle déploré, voyant dans le texte un "recul inadmissible" sur la question des expérimentations. 

Relayé par de nombreux médias parmi lesquels LCI, ce cri d'alarme a rapidement été suivi de réactions des autorités et d'autres associations. Celles-ci se sont inscrites en faux, assurant que le décret avait mal été interprété, et qu'il renforce au contraire l'encadrement des expérimentations en clarifiant les conditions dans lesquelles les laboratoires peuvent se procurer des animaux. Davantage de restrictions Les animaux utilisés pour des expérimentations proviennent d'éleveurs agréés. Dans certains cas de figure, des (...)

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !