Depuis quelques semaines, plusieurs médias s'alarment du retour des infections saisonnières. En réalité, les chiffres ne montrent pas d'explosion des virus et bactéries hivernaux et notre immunité n'est pas moins efficace du fait de l'absence d'infection l'an dernier.
Non, les rhumes, grippe et gastro ne sont pas en train de revenir en force

Après le Covid-19, est-ce le retour des bronchiolites, grippes, gastro-entérite, rhinites, angine et autre laryngite ? Depuis quelques semaines, les nez qui coulent et gorges qui toussent animent toutes les conversations. En cause : le relâchement des gestes barrières, à l’instar du port du masque et du lavage des mains, qui donne le champ libre aux virus et bactéries saisonniers de se propager.Pire : nos défenses au repos depuis un an seraient mises à mal par les infections du monde pré-Covid, comme le sous-entend par exemple La Dépêche. De quoi redouter des épidémies hivernales particulièrement sévères, alors que le nombre d’infections augmenterait déjà davantage que les années précédentes, rapporte notamment Le Parisien. Marianne s’est penché sur les chiffres de la grippe, de la gastro-entérite et la bronchiolite. Verdict : le nombre de contaminations à l’approche de l’hiver n’est pas plus important qu’en 2018 et 2019. De fait, notre immunité est encore tout à fait capable d’y faire face. Explications.Y a-t-il une hausse ? Les chiffres des passages aux urgences pour cause de grippe et de gastro-entérite aiguë entre septembre et mi-octobre sont équivalents en 2018, 2019 et 2021....

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !