CHIFFRES - Enjoignant le gouvernement à des réformes urgentes, Éric Woerth a affirmé mardi devant l'Assemblée nationale que la France était le plus mauvais élève du G7 en matière de croissance. Ce qui est faux.
Non, la France ne décroche pas "la palme de la récession la plus sévère des pays du G7"

Quand l'introduction ne sert pas la conclusion. Face aux députés ce mardi 15 septembre, Éric Woerth a avancé les données de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) afin de bâtir son argumentaire sur la nécessité d'une réforme "urgente" en France. Dans son propos liminaire (voir la vidéo ci-dessous), le président de la commission des Finances a donc affirmé que le pays "plonge deux fois plus fort que l'Allemagne au premier semestre" et qu'il "décroche la palme de la récession la plus sévère des pays du G7". Une allégation contredite par les chiffres. Vrai au premier trimestre, pas au deuxième De fait, Éric Woerth cite directement l'OCDE, dont les ressources sont toutes disponibles en ligne, et notamment celles sur la croissance trimestrielle des principales économies mondiales. Sans surprise, on y lit que le PIB de la France s'est écroulé au premier trimestre de l'année 2020 (-5,9%). L'institution relevait alors que (...)

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !