Des centaines de salariés, élus et habitants de cette commune du Val-de-Marne ont manifesté, samedi. Il s'agirait du seul site industriel que le groupe prévoit de fermer, d'ici 2022.
"Non à la casse du moteur d'emploi" : à Choisy-le-Roi, une marche organisée pour protester contre la fermeture de l'usine Renault

"Choisy choisit Renault." Une marche a eu lieu, samedi 6 juin, vers l'usine Renault de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), que le constructeur automobile prévoit de fermer. En présentant un plan de deux milliards d'euros d'économies à réaliser sur trois ans, le président de Renault, Jean-Dominique Senard, avait annoncé que l'usine de cette ville de la région parisienne serait le seul des 14 sites industriels du groupe en France à fermer, à l'horizon 2022.

"Non à la casse du moteur d'emploi", pouvait-on lire sur des banderoles. Et sur le gilet jaune d'un manifestant : "Senard, créateur de chômeurs". "On déménagera pas !" ont scandé des salariés encartés à Force ouvrière, premier syndicat de l'usine. Outre des centaines de salariés, des habitants et des élus locaux ont également participé à cette marche, malgré la crise sanitaire. Pourtant, dans le cadre de l'épidémie de coronavirus, les rassemblements de plus de dix personnes dans l'espace public sont toujours proscrits.

Le cortège termine devant l’usine de Choisy-le-Roi où le nom des salariés qui vont devoir partir sont écrits. pic.twitter.com/FfoBX0TSGM

— Victoria Koussa (@victoriakoussa) June 6,...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !