La France a décidé de lever l'interdiction d'une partie de ces insecticides pour permettre aux agriculteurs de lutter contre les pucerons verts qui attaquent les betteraves. Mais selon l'association écologiste, il existait "d'autres produits, des insecticides plus courants" et moins toxiques.
Néonicotinoïdes réautorisés pour les betteraves : Générations Futures dénonce un retour en arrière face à un "coup de pression des syndicats agricoles"

Le retour des néonicotinoïdes dans certaines exploitations agricoles françaises est un retour en arrière face à un "coup de pression des syndicats agricoles", a dénoncé, jeudi 6 août, sur franceinfo, le directeur de l'association Générations Futures, François Veillerette. Le gouvernement a en effet décidé de réautoriser un insecticide afin d'aider les cultivateurs de betterave face à la jaunisse virale, véhiculée par les pucerons verts, qui fait chuter la production cette année. La France a interdit, en septembre 2018, cinq néonicotinoïdes employés dans des insecticides pour protéger les abeilles pollinisatrices.

Il y avait des produits alternatifs selon Générations Futures

"Ce n'est pas du tout une mesure d'urgence, pour la récolte de cette année il est déjà trop tard", affirme François Veillerette. "Les dispositions qui vont être prises, vont permettre d'utiliser des néonicotinoïdes sur les graines qui vont être plantées pour les récoltes de l'année prochaine."

On est en train de dire qu'on va avoir un risque de pucerons aussi fort l'année prochaine que cette année, alors qu'on n'en sait rien.

François Veillerette

à franceinfo

"C'est...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !