La ministre du travail a révélé les noms des sociétés n'ayant pas agi pour la parité femmes-hommes au regard de l'index mis en place en 2019.
Muriel Pénicaud tance les mauvais élèves de l’égalité salariale en entreprise

Derichebourg, Safran Electronics & Defense Cockpit Solutions, Securitas France, Foncia carrières et compétences ou encore Go Sport… La ministre du travail, Muriel Pénicaud, a dénoncé, jeudi 5 mars, les mauvais élèves en matière d’égalité femmes-hommes, un an après la mise en place de l’index égalité professionnelle.

« Dix-neuf entreprises étaient en 2019 en dessous de la note de 75 [sur 100] et le sont toujours. Ce sont elles qui n’ont pas agi sur le sujet », a déploré Mme Pénicaud dans un entretien au Parisien, à propos des 1 200 sociétés de plus 1 000 salariés concernées. « Celles-ci vont être contactées dans les prochains jours par la direction générale du travail, qui va leur rappeler la loi », a-t-elle expliqué, précisant que, « si dans deux ans, elles [conservaient] cette mauvaise note, elles [s’exposaient] à une amende équivalant à 1 % de la masse salariale chaque année ».

L’augmentation de salaire au retour de congé maternité figure parmi les critères les moins respectés

La ministre se veut néanmoins optimiste. « La dynamique est lancée. La note globale moyenne des grandes entreprises est...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !