Une réunion de crise organisée vendredi matin a réuni l'ancien candidat de la majorité présidentielle et son équipe de campagne.
Municipales à Paris : "tristes, mais pas abattus", les soutiens de Griveaux se cherchent une nouvelle tête de liste

"On est tous choqués, stupéfaits", lâche Karim Amellal, candidat LREM dans le 10e arrondissement de Paris. Les "marcheurs" de la capitale sont abasourdis après le retrait de la candidature de Benjamin Griveaux, leur tête de liste, vendredi 14 février. Cette décision coup-de-tonnerre intervient après la diffusion sur internet de vidéos et de messages privés à caractère sexuel, attribués à l'ancien porte-parole du gouvernement.

Retrait de Benjamin Griveaux : suivez les dernières informations en direct

Les soutiens de Benjamin Griveaux ont découvert les documents en fin de journée, la veille. "J'ai commencé à voir des choses sortir sur les réseaux sociaux jeudi, en fin d'après-midi", commente Karim Amellal auprès de franceinfo. "C'est une militante qui m'a appelée en pleine soirée", raconte Sophie Segond, qui brigue la mairie du 8e arrondissement.

Un renoncement "courageux" et "libre"

L'émotion était vive, vendredi matin, au QG de campagne, où étaient réunis Benjamin Griveaux et l'ensemble des têtes de liste. "C'est un choc, une grande tristesse", concède une référente du parti auprès de franceinfo. "On se dit qu'on est tombés bien bas, qu'il est...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !