Le maire LREM sortant a officialisé la fusion de ses listes avec celles des Républicains et renoncé à briguer la présidence de la métropole
Municipales: A Lyon, Gérard Collomb tope avec la droite face à la vague verte

Après lui avoir ravi l’hôtel de ville en 2001, Gérard Collomb va-t-il faire repasser Lyon à droite ? Le maire sortant, candidat de La République en marche (LREM) aux élections métropolitaines qui se tiennent en même temps que les municipales, a officialisé jeudi la fusion des listes de la majorité avec celles des Républicains en vue du second tour le 28 juin.

L’ancien ministre de l’Intérieur a également annoncé qu’il renonçait à briguer la présidence de la métropole au profit du candidat LR François-Noël Buffet. Inversement, c’est son dauphin Yann Cucherat qui conduira la liste municipale aux dépens d’Etienne Blanc, arrivé pourtant deuxième au premier tour. Les signes d’un rapprochement avec la droite s’étaient multipliés cette semaine, en particulier depuis la réunion mercredi entre Gérard Collomb et le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez.

Faute d’avoir pu convaincre les dissidents de son propre camp, dont notamment le président de la métropole David Kimelfeld qui a fait liste à part, le maire de Lyon s’est donc vu contraint de se tourner vers ses anciens adversaires pour endiguer la vague...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !