"L'art est ainsi fait qu'il survit à ceux qui l'ont réalisé", rappelle Bernard Blistène qui espère voir un jour se réaliser le rêve du plasticien d'emballer l'Arc de Triomphe comme cela était prévu.
Mort de Christo : "C'était profondément une œuvre politique", affirme le directeur du Centre Pompidou qui consacre une exposition au maître de l'empaquetage

Hasard du calendrier, le Centre Pompidou consacre une exposition à Christo du 1er juillet au 19 octobre, alors que le maître de l’empaquetage vient de mourir à New York à l’âge de 84 ans. Bernard Blistène, directeur du Centre Pompidou, a salué lundi 1er juin sur franceinfo l’"œuvre profondément politique et engagée" de l’artiste d’origine bulgare et naturalisé américain. Il espère réaliser le rêve de Christo datant de 1962, celui d’emballer l’Arc de Triomphe, un projet reporté à cause de l’épidémie de coronavirus.

franceinfo : Christo a-t-il participé à cette exposition ?

Pleinement. Il était venu me voir. Nous avions discuté longuement du projet. Il y tenait par-dessus tout. Paris, c'était d'abord sa ville, celle où il avait trouvé la liberté. Paris, c'était le lieu où il avait rencontré Jeanne-Claude. Comme vous le savez, Christo et Jeanne-Claude ne faisaient qu’un. Nous avons travaillé également, bien sûr, sur l'empaquetage de l'Arc de Triomphe que nous avons dû reporter. Et je ne peux qu'espérer que tout cela se réalise. Je le souhaite ardemment. Christo disait toujours que ces projets devaient continuer. Il y a autour de...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !