Les soirées à Budapest se suivent mais ne se ressemblent pas forcément. Dans la Duna Arena, jeudi, Florent Manaudou, Emma Terebo, Mewen Tomac, Marie Wattel et le relais masculin du 4x200 m sont tombés à l'eau.
Mondiaux de natation 2022 : Mewen Tomac et Marie Wattel tombés sur plus forts, Emma Terebo s'arrête là... Ce qu'il faut retenir de la soirée de jeudi

Après une soirée de mercredi où tout ou presque leur a souri, les Bleus ont bu la tasse aux Mondiaux de Budapest. Pour les deux engagés en finale, Marie Wattel sur 100 mètres nage libre et Mewen Tomac sur 200 mètres dos, la vague était trop petite pour surfer dessus et sont tout simplement tombés sur des nageurs plus rapides. Ils ont respectivement terminés 7e et 6e dans la soirée hongroise de la Duna Arena. Les deux bonnes nouvelles de la soirée sont du côté du 50 mètres papillon féminin avec les qualification de Mélanie Hénique et Marie Wattel.

Pour les demi-finales, ça a coincé pour le triple médaillé olympique du 50 mètres nage libre, Florent Manaudou, dans sa discipline de prédilection. Il a bouclé sa ligne droite en septième position avec un temps anecdotique (21"95). Pour Emma Terebo, sur 200 mètres dos, la marche était trop haute pour s'extirper du paquet. La Néo-Calédonienne, cinquième sur le 100 mètres dos trois jours plus tôt, a terminé cinquième de sa demie, pas forcément dans sa discipline de prédilection.

C'est allé trop vite pour Mewen Tomac

Mewen Tomac n'a pas réussi son objectif d'aller chercher une médaille mais s'est...

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !