Avant l'entrée en lice du champion du monde en titre et du recordman du monde de décathlon, mercredi 2 octobre, à Doha, son prédécesseur américain décrypte le phénomène Mayer pour « Le Monde ».
Mondiaux d’athlétisme : l’ancien décathlonien Ashton Eaton raconte sa rivalité amicale avec Kevin MayerAFP

Enchaîner en deux jours dix épreuves différentes qui requièrent chacune des qualités spécifiques, ce défi insensé est la base du décathlon. A la recherche du dépassement de soi plutôt que de la notoriété, les décathloniens forment une confrérie à part, fondée sur la difficulté de leur art. Aux championnats du monde de Doha, mercredi 2 et jeudi 3 octobre, le meilleur d’entre eux a toutes les chances d’être français.

A 27 ans, Kevin Mayer est le favori pour conserver un titre mondial qu’il a remporté il y a deux ans à Londres. Depuis le 16 septembre 2018 à Talence (Gironde), il est détenteur du record du monde de la discipline, avec 9 126 points cumulés. C’est 81 points de plus que l’Américain Asthon Eaton, précédente référence mondiale depuis les Mondiaux de Pékin en 2015, mais que le Français n’a jamais réussi à battre lors de leurs confrontations directes.

Quatre ans d’écart

Ashton Eaton (5 fois champion du monde, 2 fois champion olympique), désormais jeune retraité de 31 ans − il s’est retiré en janvier 2017, quelques mois après sa deuxième médaille d’or olympique, à Rio −, a...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !