La candidate du Printemps marseillais l'a finalement emporté au second tour et a obtenu la majorité absolue au conseil municipal. La sénatrice Samia Ghali faisant office de faiseuse de reine
Michèle Rubirola élue maire de Marseille grâce au soutien de Samia Ghali

C’est une page de l’histoire politique de Marseille qui se tourne, samedi 4 juillet. La gauche remporte la mairie centrale de la cité phocéenne, lors du troisième tour, qui se jouait pendant un premier conseil municipal à rebondissements. C’est une grande victoire pour le Printemps marseillais, le nom de la liste d’union de la gauche qui s’est imposée lors des deux tours des élections municipales 2020. C’est donc Michèle Rubirola, médecin, âgée de 63 ans, qui s’impose et prend la succession de l’indétrônable Jean-Claude Gaudin, qui régnait sur la ville depuis 1995. Elle est la première femme a être désignée à ce poste.

Rien n’était joué d’avance, d’autant que la ville dispose d’une longue tradition de surprises et de rebondissements. Pour le Printemps marseillais, l’inconnu restait la décision de Samia Ghali, qui avait refusé une alliance jusqu’alors. Mais la sénatrice des Bouches-du-Rhône a fini par changer d’avis. « J’ai décidé de ne pas porter ma candidature et d’apporter mon soutien à Mme Rubirola », a-t-elle fini par annoncer, samedi 4 juillet.

Suspense. Cette annonce a mis fin au suspense, alors que le...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !