FAIT DIVERS - Un employé administratif de la ville de Meaux a posté sur Facebook un commentaire dans lequel il profère des menaces sous la photo d'une femme voilée présente à la manifestation contre l'islamophobie samedi à Paris. Le maire, Jean-François Copé, a réagi ce lundi dans un communiqué. Une enquête a été ouverte.
Meaux : enquête ouverte après le commentaire d'un employé administratif menaçant une femme voilée

Le contenu a été supprimé, mais les captures d'écran sont toujours là. Ce week-end, un agent administratif de la ville de Meaux aurait posté un commentaire qui n'est pas passé inaperçu sous une photo. 

Sur le cliché en question apparaît une femme portant le voile, et arborant une pancarte sur laquelle est écrit : "Française musulmane voilée,  si je vous dérange, je vous invite à quitté mon pays" (sic).  Sous la photo, prise durant la manifestation contre l'islamophobie organisée à Paris le 19 octobre, les mots de l'agent : "Couper la tête à cette pouff (sic)". Suite à l'avalanche de critiques et dénonciations sur les réseaux, plusieurs contenus associés à ce post ont été supprimés. Le compte Facebook de l'adjoint a disparu, tout comme son message sur Facebook. 

La mairie de Meaux n'a toutefois pas tardé à réagir. Dans un communiqué, le maire LR de la ville Jean-François Copé indique : "Il (...)

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !