TARIFS - Les supermarchés vont pouvoir répercuter à partir de fin août ou début septembre la baisse notable de leurs coûts d'approvisionnement en masques. Mais dans l'immédiat, ils doivent d'abord déstocker leurs boites achetées plus tôt au prix fort.
Masques : pourquoi leur prix pourrait-il diminuer de moitié à la rentrée ?

Désormais obligatoire à l'extérieur dans les zones fortement fréquentées de plusieurs centaines de communes (dont Paris à partir de lundi 10 août) et depuis le 20 juillet dans tous les lieux clos accueillant du public, les masques pourraient bientôt retrouver des prix plus accessibles. 

Dans leur version jetable (masque chirurgical), ces protections sont plafonnées à 95 centimes maximum l'unité (47,50 euros la boîte de 50) depuis le mois de mai et jusqu'au 10 janvier (selon le dernier décret en date). A raison de deux masques par jour, la dépense peut monter à 57 euros par tête et par mois.  Mais nous sommes cependant loin aujourd'hui de ce prix fort, qui a surtout été pratiqué à la sortie du confinement. En ce début de mois d'août, la boîte de 50 se vend ainsi le plus souvent autour de 25 euros (50 centimes le masque). Mieux encore, son tarif pourrait être divisé par deux, au point d'en faire un produit d'appel à la rentrée dans certaines enseignes de la grande distribution (...)

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !