BUDGET - Jetables ou lavables, les masques désormais obligatoires dans de très nombreux lieux donnent lieu à "un surcoût que l'on ne peut pas imposer aux plus précaires", souligne auprès de LCI l'association de consommateurs CLCV. Elle demande au gouvernement de prévoir "une aide financière de 50 euros par mois et par personne" pour les foyers modestes.
Masques obligatoires : "Il faudrait une aide mensuelle de 50 euros" pour chaque membre d'une famille modeste

Obligatoire depuis ce lundi 20 juillet dans les lieux clos accueillant du public, le masque représente une dépense non négligeable pour les particuliers. Porter quotidiennement des masques chirurgicaux (ceux que l'on doit jeter toutes les quatre heures) peut ainsi coûter jusqu'à 57 euros par mois pour une personne, à raison de deux par jour à 95 centimes pièce, le tarif maximum auquel ils peuvent être vendus car leur prix est encadré (jusqu'au 10 janvier, pour le moment). 

Pour deux adultes et deux enfants de plus de 11 ans (âge en dessous duquel son port reste facultatif), la dépense mensuelle peut monter jusqu'à 228 euros. A noter cependant que certaines enseignes de la grande distribution ou pharmacies en proposent à des tarifs en dessous du plafond, par exemple à 25 euros ou 30 euros la boîte de 50, ce qui revient finalement à 50 ou 60 centimes pièce.    "L'achat de masques pèse sur le budget des familles et dès l'instant où il s'agit d'un besoin réel, le gouvernement devrait se (...)

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !