Le gouvernement a annoncé mercredi 9 juin de nouvelles mesures suite aux conclusions d'une mission d'inspection diligentée après le meurtre de Chahinez B. à Mérignac (Gironde) début mai, pointant une série de défaillances dans le suivi du conjoint violent multirécidiviste et dans la protection de la victime. Parmi ces mesures : la mise en place d'un fichier des auteurs de violences conjugales. Marianne s'est entretenue avec la ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa, qui pilote la création de ce nouveau fichier.
Marlène Schiappa : "Dans la culture en France, la femme est encore la propriété de son mari"

Au moins quatre femmes sont mortes tuées par leurs compagnons ces dernières semaines, alors même que la justice et la police étaient prévenues du danger qu'elles encouraient. La mort de Chahinez B. à Mérignac a donné lieu à un rapport d'une mission d'inspection qui pointe les failles dans le suivi du tueur présumé. Ce même rapport propose également des solutions pour prévenir ce type de carence de la justice. Parmi celles-ci Marlène Schiappa se propose de piloter, avec le ministère de la Justice et de l'Intérieur, la création d'un fichier de suivi des auteurs de violences conjugales. "Marianne" s'est entretenue avec la ministre déléguée à la Citoyenneté.Marianne : Comment comptez-vous prévenir d'autres drames comme ceux de Mérignac et de Hayange ?Marlène Schiappa : Ces événements ont souligné l’importance de pouvoir suivre précisément tous les épisodes de violence d’un individu, car les situations avec un unique épisode de violence sont rares. C'est comme ça que nous pourrons identifier les situations à risque dès l’apparition de signaux faibles. C'est pourquoi je propose la création d’un fichier de prévention des violences familiales permettant d’assurer le recensement des...

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !