Le replay vidéo de la chronique matinale d'Europe 1
Marine Le Pen poursuit la normalisation de son programme en vue de la présidentielle

Vous revenez sur la tribune que Marine Le Pen a publiée lundi dans le journal L’Opinion. C’est un tournant important, selon vous...

Il y avait eu, peu avant la présidentielle de 2017, un renoncement sur l’euro. Marine Le Pen avait abandonné le grand dessein du retour au franc français : trop complexe et surtout trop inquiétant pour une grande partie de son électorat potentiel qui vivait cet aspect traditionnel du programme du Front national comme un saut vertigineux dans l’inconnu. C’était, avec d’autres mesures et ’recadrages’ d’ordre plutôt sociétal, le début de ce qu’on avait appelé la dédiabolisation.

Ce processus se poursuit aujourd’hui ?

Oui, ou plutôt il s’adapte. Marine Le Pen avait déjà commencé à travailler son image depuis un certain temps, quitte à donner un peu trop dans le sourire forcé comme on l’a vu dans son débat face à Gérald Darmanin. Dans cette stratégie de ’présidentialisation’, l’objectif est désormais pour Marine Le Pen d’essayer de déminer une à une les bombes qui figurent encore dans la doxa issue du Front national.

Il y a trois semaines, elle a envoyé balader le sujet du retour aux...