Plus de 200 000 personnes se sont rassemblées en France pour protester contre l'extension du pass sanitaire samedi 31 juillet. Un mouvement anti-pass très hétroclite, et qui prend de l'ampleur, alimenté notamment par une "pression complotiste", analyse le sociologue Jean Viard.
Manifestations contre le pass sanitaire : "Un mouvement qui peut être explosif et dont les limites sont difficiles à cerner", analyse, "inquiet", le sociologue Jean Viard

"Ce mouvement, c'est un mélange qui peut être explosif et dont les limites sont difficiles à cerner", a estimé samedi 31 juillet sur franceinfo le sociologue Jean Viard, directeur de recherches associé au Cevipof-CNRS, après les nouvelles mobilisations contre le pass sanitaire, qui ont rassemblé plus de 200 000 personnes dans toute la France. Jean Viard constate que le mouvement est "un mélange de choses différentes" difficiles à cerner. Il s'inquiète également de "la pression complotiste" qui entoure le mouvement avec les réseaux sociaux. "Nos démocraties sont en danger avec ces phénomènes numériques", alerte le sociologue.

franceinfo : Comment percevez-vous les personnes qui manifestent contre le pass sanitaire ?

Jean Viard : Je suis un peu inquiet parce que c'est un mélange de choses différentes. Il y a clairement des militants de l'extrême-droite et des militants de l'ultra-gauche. Mais il y a des gens plus classiques. Il y a souvent des nouveaux manifestants. Il y a un ras-le-bol de cette pandémie, c'est sûr. Mais cela a quelque chose de grave parce qu'on ne se vaccine pas pour soi, mais pour le groupe. C'est une protection collective. Il y a aussi une...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >