D'après Jean Petaux, "la pandémie a changé l'agenda des manifestations". Alors que des dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi dans toute la France contre le pass sanitaire et l'oblifation vaccinale, le politologue a jugé sur franceinfo que "la société française est extrêmement tendue".
Manifestations contre le pass sanitaire : "Ce n'est pas parce qu'un mouvement est minoritaire qu'il est sans risque pour le gouvernement", prévient un politologue

"Ce n'est pas parce qu'un mouvement est minoritaire qu'il est sans risque pour le gouvernement", a prévenu samedi 24 juillet sur franceinfo le politologue Jean Petaux alors que des dizaines de milliers de personnes ont manifesté partout en France pour protester contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale des soignants. Selon lui, "la pandémie [de Covid-19] a changé l'agenda des manifestations" qui traduisent l'état de la société "prête à s'embraser à partir d'éléments déclencheurs comme le pass sanitaire".

Extension du pass sanitaire, amendes, obligation vaccinale : ce que contient le projet de loi anti-Covid-19 adopté par l'Assemblée nationale

franceinfo : Que retenez-vous de ce nouveau samedi de manifestations ?

Jean Petaux : Il y a plusieurs choses intéressantes à noter. C'est d'abord assez peu commun d'avoir des manifestations qui occupent des centres-villes pendant la dernière semaine de juillet. Ça prouve bien que, d'une certaine façon, la pandémie n'a pas fait que bouleverser les agendas culturels, politiques ou même sociaux et sanitaires : elle a aussi changé l'agenda des manifestations. Je pense que ça explique aussi la prudence assez...

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !