APPEL À L'AIDE – C'est l'histoire d'un succès : Catherine Bréard s'est reconvertie dans la pâtisserie à 61 ans en fondant "Maman au chocolat", dont les mousses font un carton au Japon. Mais voilà, un grand groupe industriel a attaqué sa marque lui demandant de renoncer à son nom. Elle doit désormais tout reconstruire et fait pour cela appel à l'aide des internautes.
"Maman au chocolat a besoin de vous" : attaquée par un grand groupe, elle lance un SOS pour sauver sa marque

"Maman au chocolat". Un nom gourmand, rassurant ; qui nous ramène à l’âge d’enfant. C’est celui qu’a choisi Catherine Bréard quand, il y a trois ans, elle a lancé sa petite entreprise de mousses au chocolat, qui cartonne depuis au Japon. Pourtant, c'est ce nom qui aujourd'hui la met en difficulté : une grande marque l'a attaquée en justice en jugeant qu'il était trop proche du sien. La bataille judiciaire lui ayant été défavorable, elle doit abandonner l'appellation avant fin janvier. Et tout recommencer.

L'histoire vaut la peine d'être rembobinée depuis le début, il y a 5 ans. Catherine Bréard, 59 ans à l'époque, a un boulot stable à Pôle Emploi. Elle habite en Normandie, entre Rouen et Le Havre. Un jour, poussée par son fils, elle a le déclic : quel dommage de ne pas vivre de sa passion !  Elle quitte tout, se lance dans une formation de cuisine et de pâtisserie. Et ça marche : en 2014, elle remporte le concours de Paris de la mousse au chocolat. Dans la (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !