La caméra de Rodrigo Sorogoyen accompagne avec sensibilité le rythme de cette tragédie.
"Madre" : film sensible de Rodrigo Sorogoyen sur l'impossible deuil d'une mère

Après deux films policiers en forme de chroniques sociales et politiques - Que Dios nos perdone en 2017 et El Reino en 2019 - le réalisateur espagnol Rodrigo Sorogoyen signe un nouveau long-métrage plus intimiste, Madre, sur le deuil impossible d'une mère qui a perdu son enfant. Le film, initialement prévu pour le 22 avril, arrive dans les salles ce mercredi 22 juillet 2020.

Quand le film s'ouvre, Elena (Marta Nieto) arpente son appartement de long en large, sa mère aux basques, la questionnant de manière intrusive sur sa vie privée. On comprend que la jeune femme est célibataire, et agacée par l'interrogatoire de sa mère. Puis le téléphone sonne et le film prend alors une tournure de thriller. C'est le fils d'Elena, en vacances avec son père. II a six ans et il est seul sur une plage dans les Landes en France. Il ne sait pas où est son père. La jeune femme essaie de comprendre ce qui se passe, et de garder son calme. Mais le petit garçon est de plus en plus paniqué…

Plus tard, on retrouve Elena. Le temps a passé. Elle travaille dans un restaurant en bord de mer sur la côte basque française, où son fils a disparu dix ans plus tôt. Pendant ses heures de...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !