Israël a accueilli jeudi une quarantaine de dirigeants, dont Vladimir Poutine, Emmanuel Macron, le vice-président américain Mike Pence et le prince Charles pour marquer le 75e anniversaire de..
Macron, Poutine, Pence, le prince Charles commémorent la libération d'Auschwitz

Israël a accueilli jeudi une quarantaine de dirigeants, dont Vladimir Poutine, Emmanuel Macron, le vice-président américain Mike Pence et le prince Charles pour marquer le 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz par l'Armée Rouge et faire front commun contre l'antisémitisme.

Une quarantaine de dirigeants internationaux, dont les présidents français Emmanuel Macron et russe Vladimir Poutine se sont réunis pour une cérémonie marquant à Jérusalem le 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz, symbole du génocide juif. Une cérémonie présentée comme le plus important rassemblement politique dans l'histoire d'Israël par les autorités israéliennes.

La Shoah ne peut être utilisée pour justifier la "division" ou "la haine contemporaine", a déclaré Emmanuel Macron lors des commémorations à Jérusalem du 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz. Son discours est intervenu après ceux du vice-président américain Mike Pence et du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu: le premier a appelé à "rester ferme" face à l'Iran et le second à agir contre les "tyrans de Téhéran" afin d'éviter une "autre Shoah". Les Etats-Unis et Israël, pays alliés, ont tous les deux fait de l'Iran leur ennemi.

Macron n'a pas mentionné l'Iran dans son discours

Emmanuel Macron n'a de son côté fait aucune mention à l'Iran dans son discours, mais estimé que "nul n'a le droit de convoquer ses morts pour justifier...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !