BAC - A Montauban, Lille ou Strasbourg, enseignants, syndicats et élèves ont manifesté contre les épreuves de contrôle continu du nouveau bac, les "EC3". A Bordeaux, la mobilisation a été particulièrement suivie au lycée Gustave Eiffel, avant de se répandre dans trois autres établissements, induisant le report ou l'annulation de cet examen.
Lycées bloqués à Bordeaux : syndicats et enseignants mobilisés contre les "E3C", les épreuves de contrôle continu du nouveau bac

Il faisait encore nuit quand une centaine d’enseignants et militants se sont réunis devant les grilles du lycée Gustave Eiffel, à Bordeaux, ce lundi matin. Malgré une poubelle brûlée et quelques bousculades, l’ambiance était "globalement bon enfant", assure Alexandre Diener-Froelicher, secrétaire du syndicat national des lycées et collèges (SNALC) Aquitaine. Comme nombreux de ses collègues partout en France, Alexandre est venu manifester contre les épreuves de contrôle continu du nouveau bac, les "E3C". Pourtant, étant prof d’Histoire en collège, ses élèves ne sont pas concernés. "J’étais là en tant que syndicaliste en lutte avec les collègues. Le bac comme les retraites, nous manifestons contre un ensemble de mauvaises décisions du ministère", explique-t-il. Accompagné de cheminots et quelques gilets jaunes, le groupe d’enseignants et syndicalistes a enchaîné le portail pour empêcher l’entrée des élèves, obligeant la police à intervenir pour (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !