En raison d'un conflit social, 300 vols assurés par des filiales du transporteur allemand, dont Eurowings et Germanwings, risquent d'être annulés dimanche. Près de 60 000 passagers seraient concernés.
Lufthansa échoue à éviter une grève dans ses filiales à bas coûtsAFP

De nombreuses perturbations sont à prévoir ce week-end dans le ciel allemand. En effet, à l’appel du syndicat UFO, qui représente le personnel de cabine de l’ensemble des compagnies aériennes en Allemagne, une grève sera observée, dimanche 20 octobre, au sein de quatre filiales du groupe Lufthansa. Les hôtesses de l’air, stewards et chefs de cabine des compagnies Eurowings, Germanwings, Lufthansa CityLine et SunExpress devraient cesser le travail entre 5 et 11 heures du matin, dans plusieurs aéroports du pays.

Annoncée par UFO le 14 octobre, la grève devait au départ concerner uniquement les vols de la compagnie phare Lufthansa au départ de ses deux principaux hubs, à savoir les aéroports de Francfort et de Munich. Ce débrayage a été annulé, vendredi en fin de journée, à la suite d’une concession de dernière minute du transporteur aérien : afin de couper l’herbe sous le pied des représentants du personnel, la direction a annoncé une augmentation de 2 % des salaires du personnel navigant commercial de la compagnie et ce, de façon rétroactive, à compter de juillet. L’offre du groupe dépasse même les exigences d’UFO, qui ne...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !