Le "prélèvement" d'un loup dans les Hautes-Alpes dimanche 5 juillet a relancé la polémique sur les procédures autorisées ou non pour protéger les troupeaux contre les prédateurs.
Loup abattu dans les Hautes-Alpes : ce que dit la loi sur les tirs visant à protéger les troupeaux des éleveurs

L'été commence et les alpages sont secoués par une polémique entre les défenseurs des loups et les éleveurs. Dans une vidéo publiée mercredi 8 juillet 2020, le journaliste Hugo Clément est revenu sur un événement survenu dimanche au col du Lautaret, dans les Hautes-Alpes. Dans la nuit, un jeune loup a été abattu par des louvetiers, après s'être approché d'un troupeau de moutons. Ce dernier était protégé par des chiens et un âne.

Le loup était en train de s'éloigner du troupeau quand il a été touché par le tir mortel. La scène, filmée par un photographe animalier, a suscité de vives réactions, notamment sur les réseaux sociaux. "Les lieutenants de louveterie ont fait l’objet d’insultes diverses et de menaces de mort qui les ont conduits à porter plainte", a annoncé la préfecture des Hautes-Alpes dans un communiqué. Un berger a répondu de manière virulente à Hugo Clément dans une vidéo qui comptabilise à présent plus de 900 000 vues. Il y indique notamment que les faits dénoncés sont tout à fait légaux.

La lutte contre la prédation

D'un point de vue juridique, si le loup est une espèce protégée en France, il est possible de...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !