Il y a vingt ans, Ève Valois, alias Lolo Ferrari, succombait à une surdose médicamenteuse. À Grasse, où elle repose, elle est toujours considérée comme persona non grata…
Lolo Ferrari : Malaise autour de sa sépulture

Le 5 mars 2000, Ève Valois, dite « Lolo Ferrari », est retrouvée morte dans son lit, dans sa maison des Alpes-Maritimes, à Grasse. Elle n’avait que 37 ans… Triste fin pour une bimbo excessive qui avait bâti sa gloire sur des attributs mammaires démesurés. Sa dernière soirée, Lolo l’a passée avec son ex-amant, un policier monégasque, dans un restaurant échangiste où elle ne s’est pas prêtée au libertinage ambiant, se sentant légèrement malade. Il est 23 heures quand son chevalier servant la dépose chez elle, où l’attend son conjoint, Éric Vigne, dont c’est l’anniversaire… Que s’est-il passé ensuite ? Mystère…

Ce n’est qu’à 14 h 55 le lendemain que le mari trompé informe la police de sa bien macabre découverte, révélant avoir trouvé le corps de sa femme sans vie enseveli sous les draps. Homicide ou suicide ? Les enquêteurs privilégient d’entrée la seconde hypothèse, en se basant que le rapport de l’autopsie. Celui-ci atteste d’une « très sévère intoxication médicamenteuse », ayant entraîné un coma, puis des complications respiratoires et cardio-vasculaires fatales. Lolo, créature...

Lire la suite sur Francedimanche.fr

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !