Cette mesure était très controversée. Elle aurait en effet permis de renvoyer des viols sur mineurs en correctionnel, selon plusieurs associations.

"Avec Nicole Belloubet, nous avons décidé de supprimer « l'atteinte sexuelle avec pénétration » qui ne fait pas assez consensus auprès des acteurs de terrain que nous avons entendus", a annoncé Marlène Schiappa sur son compte Twitter le 4 juillet. La secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes retire ainsi l’article 2 de la loi sur les violences sexistes et sexuelles, débattue au Sénat jusqu’au 5 juillet.

Le viol sur enfant : crime ou délit ?

La notion d’"atteinte sexuelle avec pénétration" avait provoqué une vive polémique. Elle aurait en effet permis de requalifier ce qui peut être aujourd'hui jugé comme un viol sur mineur de moins de 15 ans, un crime donc, en atteinte sexuelle avec des circonstances aggravantes, aurement dit un simple délit.

Pour le gouvernement, l’objectif était, paradoxalement, de punir plus efficacement les coupables.

Publicité
De fait, devant une cour d’assises, pour prouver un viol, même sur mineur, il faut montrer qu’il y a eu contrainte ou surprise. Cette étape est particulièrement délicate, puisque la victime se trouve souvent dans un état de sidération au moment des faits. Les violeurs sont... > Lire la suite sur Franceinfo

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité