Lucie Basch, co-signataire du rapport et fondatrice de l'application Too Good To Go, qui incite au don d'aliments, invite sur franceinfo les distributeurs à ajouter une mention "mais aussi après" à "Consommer de préférence avant le" pour aider le consommateur à gaspiller moins.

Alors que des associations publient lundi 11 février, un livre blanc appelant à modifier les règles des dates de péremption afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, Lucie Basch, co-signataire du rapport et fondatrice de l'application Too Good To Go, qui incite au don d'aliments, explique, sur franceinfo, que "les dates de péremption représentent 20% du gaspillage alimentaire chez le consommateur."

franceinfo : Faut-il arrêter de respecter les dates de péremption pour gaspiller moins ?

Lucie Basch : Il faut surtout comprendre la différence entre les dates de péremption. Il en existe deux types : "à consommer jusqu'au", et "à consommer de préférence avant le". "À consommer de préférence avant le", même après la date, il n'y a absolument aucun danger pour la santé. Il y a uniquement des propriétés organoleptiques, c’est-à-dire le goût, ou la senteur du produit, qui peuvent changer un peu. L'idée est que certains fabricants vont ajouter après cette mention, la mention "mais aussi après", pour essayer de sensibiliser le consommateur à se poser la question et à revenir à ses sens, à observer, à goûter et à sentir le produit.

Publicité

Quels sont les...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :