La livraison de pétrole par Téhéran à Caracas, frappé par une pénurie de carburant, a tout pour susciter la colère de Washington
L’Iran joue les mouches du coche dans les relations Etats-Unis - Venezuela

Les faits : Tête de pont d’une flotte composée de cinq navires, un premier pétrolier iranien a accosté ce week-end dans un port vénézuélien. Au total, l’Iran pourrait livrer ainsi 1,5 tonne d’essence au régime de Nicolas Maduro.

Escorté par l’armée vénézuélienne, un pétrolier iranien, baptisé « Fortune » est en passe d’arriver à bon port les cales pleines. Quatre autres navires dépêchés par Téhéran sont attendus par Nicolas Maduro alors que son pays, disposant pourtant d’une des plus importantes réserves d’or noir du monde, souffre de pénurie d’essence ! La production locale serait tombée de 3 millions à 450 000 barils/jour et le Venezuela, qui en raffinait une très grande partie aux Etats-Unis, serait à sec du fait des sanctions américaines. Depuis le coup raté de Juan Guaido, il y a un peu plus d’un an, les relations sont des plus fraîches entre Washington et Caracas. Elles ne sont guère meilleures entre les Etats-Unis et l’Iran. Autant dire que la livraison par ce dernier de 1,5 tonne de carburant à un régime honni a tout d’une provocation à l’égard de l’administration américaine.

Cette dernière entend...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !