Lundi 22 février, l'ayatollah Ali Khamenei a prévenu la communauté internationale que l'Iran pourrait produire de l'uranium enrichi à 60% pour répondre à ses besoins et ne cédera jamais aux pressions des Etats-Unis, qui refusent de répondre à cette « posture »
L’Iran est-il sur le point d’obtenir une arme nucléaire ?

C’est le premier dossier que doit traiter la nouvelle administration Biden sur le plan international, celui aussi où les intérêts de l’Europe et des Etats-Unis concordent pleinement : l’Iran et son programme nucléaire.

Début janvier, Téhéran annonçait une production d’uranium enrichi à 20%, raccourcissant le délai de fabrication d’une bombe nucléaire – le fameux « breakout time ». Ce faisant, l’Iran dépasse le seuil prévu par l’accord de Vienne, signé en 2015 par les membres du Conseil de Sécurité dont la France, l’Allemagne et le Royaume Uni.

Mais ce lundi, le guide suprême de la Révolution islamique, cité par la télévision d’Etat, franchit un nouveau cap en annonçant que « le seuil d’enrichissement de l’uranium en Iran ne sera pas limité à 20%. Et d’ajouter : nous l’augmenterons à n’importe quel niveau nécessaire pour le pays (...). Nous pourrions le porter à 60%. »

Pour bien comprendre ce qui se joue, et tenter d’évaluer au mieux le risque que représente un tel niveau d’enrichissement d’uranium entre les mains du régime iranien, nous avons posé quelques questions à Jean-Dominique Merchet,...

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !