Quoique toujours soumis au contrôle de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Téhéran a pris de nouvelles mesures dans son bras de fer avec Washington.L'Iran a réduit un peu plus..
L'Iran a repris certaines activités d'enrichissement d'uranium

Quoique toujours soumis au contrôle de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Téhéran a pris de nouvelles mesures dans son bras de fer avec Washington.

L'Iran a réduit un peu plus mardi ses engagements internationaux en matière nucléaire en annonçant la relance, dans une usine souterraine, d'activités d'enrichissement d'uranium jusque-là gelées, une décision condamnée par Washington qui dénonce un «chantage nucléaire». La mesure, dévoilée par le président Hassan Rohani, survient au lendemain de l'expiration d'un délai donné par Téhéran à ses partenaires de l'accord sur le nucléaire iranien conclu à Vienne en 2015 (Chine, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne). L'Iran veut qu'ils l'aident à contourner les sanctions consécutives au retrait en 2018 des Etats-Unis de ce pacte, jugé trop laxiste. C'est la quatrième phase du plan de réduction des engagements iraniens lancé en mai, en riposte au retrait américain.

La porte-parole du département d'Etat américain, Morgan Ortagus, a dénoncé «une tentative claire de chantage nucléaire» de la part de Téhéran «qui va seulement aggraver son isolement politique et économique». Washington poursuivra sa «pression maximale» sur le régime pour négocier un nouvel accord, a-t-elle assuré.

Disant «comprendre les inquiétudes» de Téhéran face aux sanctions, le Kremlin a dit observer avec préoccupation le développement de la situation».

"Un changement profond" pour Emmanuel...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !