150 pêcheurs français sont toujours en attente de licence pour pouvoir aller dans les eaux britanniques.
Licences de pêche : "S'il n'y a pas de geste massif d'ici au 10 décembre, nous arrêterons ce dialogue" avec le Royaume-Uni, dit Clément Beaune

"Les Britanniques le savent, la balle est dans leur camp", a déclaré Clément Beaune, lundi 29 novembre sur France Inter concernant le litige autour des licences de pêche dans la Manche et l'accord post-Brexit entre l'Union européenne et le Royaume-Uni. Alors que les négociations doivent se poursuivent lundi 29 novembre et mercredi 1er décembre, le secrétaire d'État aux Affaires européennes promet "de faire les comptes" en fin de semaine. "S'il n'y a pas eu de geste massif d'ici au 10 décembre, nous arrêterons ce dialogue" a-t-il indiqué, en référence à l'ultimatum imposé par la Commission européenne au gouvernement britannique, "une date limite, précise et publique".

.@CBeaune sur les licences de pêche : "S’il n’y a pas eu de geste massif d’ici le 10 décembre, nous arrêterons le dialogue" avec les Britanniques" #le79interpic.twitter.com/H77Z4L99Qv

— France Inter (@franceinter) November 29, 2021

Dans ce conflit autour des licences de pêches accordées aux pêcheurs français, Clément Beaune a dénoncé le manque de volonté et d'efforts entrepris par les Anglais. "Je vais être très honnête, c'est beaucoup trop lent et le rythme n'y est pas",...