Un sommet international se tient dimanche en Allemagne pour tenter de pacifier la Libye.
Libye : "À plusieurs reprises, le maréchal Haftar a renoncé aux accords de paix"

Les dirigeants (dont Emmanuel Macron) des principaux pays impliqués dans le conflit qui déchire la Libye se réunissent dimanche 19 janvier à Berlin pour tenter de relancer le processus de paix. Brahim Oumansour, consultant en stratégie internationale, chercheur associé à l’Iris (institut des relations internationales et stratégiques), spécialiste du Maghreb, a rappelé sur franceinfo que des conventions se sont déjà tenues à propos de la Libye, mais "les accords de paix ne sont pas respectés sur le terrain". Le pays est miné par une guerre fratricide depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

franceinfo : Que veulent exactement faire les dirigeants réunis dimanche ?

Brahim Oumansour : La volonté de l'Union européenne est de consolider le cessez-le-feu qui est fragile, il faut faire respecter l'embargo sur les armes décrété par l'ONU, mais cela risque d'être entravé par les ambitions des deux acteurs nationaux. À plusieurs reprises, le maréchal Haftar a renoncé aux accords de paix signés, notamment de par son offensive sur Tripoli. Cela crée une surenchère de la violence qui est exacerbée par les acteurs internationaux qui...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !