Quand vous pensez "JO", vous ne pensez pas "cigarettes" ? Cinquante ans en arrière, l'association était pourtant évidente.
L'histoire des cigarettes Olympia, le coup fumant pour financer les Jeux olympiques de Tokyo de 1964

Des sacs en cuir. Des pin's. Des ballons. Des casquettes. Des timbres. Et même... des cigarettes. Quand il a fallu financer les Jeux olympiques de Tokyo de 1964, la première édition de l'événement sur le continent asiatique, avant ceux qui se déroulent du 23 juillet au 8 août dans la capitale japonaise, les organisateurs n'ont pas lésiné sur les produits dérivés et autres licences pour faire rentrer de l'argent dans les caisses. Quitte à commercialiser massivement un produit qui entre en contradiction frontale avec les valeurs de l'olympisme. Souvenez-vous : "l'esprit sain dans un corps sain", poumons y compris. Les cigarettes Olympia rapporteront au total plus d'un million de dollars, une somme rondelette pour l'époque, qui en fait l'un des produits les plus rentables du cru 1964. Retour sur une success-story.

Cherche sources de financement désespérément

"Quand le Japon a obtenu les Jeux, en 1958, c'était la première fois que le pays avait l'occasion de se montrer sous un nouveau jour depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale", contextualise Markus Osterwalder, spécialiste de l'histoire des Jeux et accessoirement détenteur d'une des plus imposantes...

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !