Alors que chaque lundi M6 diffuse la quinzième édition de « L'Amour est dans le Pré » et le lendemain TF1 « Koh-Lanta : la légende », Maxime De Blasi, essayiste, auteur-compositeur-interprète, ancien professeur de génie électrique et élève de l'ENA, analyse les ressorts du succès de ces deux émissions.
LGBT, vivre-ensemble : "Koh-Lanta et L’Amour est dans le Pré changent le regard du spectateur"

Intéressant télé-scopage dans le PAF actuellement : le retour de Koh-Lanta qui fête son vingtième anniversaire et de L’Amour est dans le Pré dont c’est la 15e édition. Les deux émissions se succèdent même le lundi et le mardi. Loin de s’éroder leurs audiences cartonnent encore : les premiers speed datings entre agriculteurs et prétendant(e)s ont réuni 3,8 millions de personnes contre 3,3 la saison précédente et le premier épisode de Koh-Lanta 5,6 millions contre 4,2 au lancement de 2019.2021 marque le vingtième anniversaire de la télé-réalité en France, qualifiée alors par la plupart de l’élite intellectuelle de « télé-poubelle » destinée à préparer le « temps de cerveau disponible des ménagères de moins de 50 ans » aux publicités. Or, force est de constater sa permanence. L’Amour est dans le Pré et Koh-Lanta, particulièrement, fédèrent un public toujours au rendez-vous qui se renouvelle quand beaucoup d’émissions ont été éphémères (Loft Story, Star Academy, Secret Story, Nouvelle Star…). Au-delà du talent, de l’empathie et de l’à-propos des animateurs, Denis Brogniart et Karine Le Marchand, leur point commun est d’évoluer dans un « écosystème » riche en imaginaire et...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !