Le constructeur automobile se veut confiant, en raison des performances depuis le déconfinement. « La prise de commandes du mois de juin a été bonne », indique le directeur commercial du groupe
Les ventes de Renault chutent de 35% au premier semestre 2020

Le confinement, en raison de l’épidémie de Covid-19, a provoqué de sévères dégâts dans les ventes de Renault. Selon un bilan rendu public lundi, la marque au losange accuse une baisse de 34,9% de ses ventes au premier trimestre, tombant à 1 256 658 véhicules sur les six premiers mois de l’année alors que, sur la même période, le marché automobile reculait de 28,3%.

Renault, ébranlé depuis bientôt deux ans par la disgrâce de son ancien homme fort Carlos Ghosn, qui a critiqué à nouveau les résultats du groupe dans une interview publiée lundi , a notamment souffert de son implantation en France, en Espagne et en Italie, trois pays particulièrement frappés par l’épidémie liée au nouveau coronavirus. Vers 09h45 à la Bourse de Paris, l’action du groupe perdait 0,3%, contre -0,8% pour le CAC 40, avant de rebondir à la mi-journée.

En Europe, les ventes du constructeur ont chuté de 41,8% tandis qu’hors du continent européen, elles ont baissé de 26,4% grâce notamment à la performance du groupe en Russie, son deuxième marché derrière la France. Au final, le poids de l’Europe dans les ventes de Renault, nettement plus internationalisé que...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !