La Semaine de la critique et l'ACID ont publié leurs sélections de films, la Quinzaine des réalisateurs renonçant pour sa part à donner des labels, préférant soutenir une liste de longs-métrages.
Les sections parallèles cannoises dévoilent leurs stratégies pour 2020

C’est comme un départ de course, qui n’aura pas lieu : après la Sélection officielle et les 56 longs-métrages labellisés « Cannes 2020 », dévoilés mercredi 3 juin par le délégué général du Festival, Thierry Frémaux, c’est au tour des trois sections parallèles, la Quinzaine des réalisateurs, la Semaine de la critique et l’ACID (Association du cinéma indépendant pour sa diffusion) de rendre publiques leurs listes de films ainsi que leur stratégie pour cette étrange 73e édition du Festival de Cannes qui n’a pu se tenir physiquement, du fait de la crise sanitaire.

Cette année, la compétition se jouera non pas sur la Croisette, mais dans les salles de cinéma. Le label cannois, qu’il provienne de la Sélection officielle ou des sections parallèles, aura aussi vocation à aider les distributeurs à mieux diffuser les films, et les exploitants à remplir les salles. Le délégué général de la Semaine de la critique, Charles Tesson, le dit assez clairement dans un communiqué publié jeudi 4 juin : dans le climat incertain, l’équipe de la Semaine a été amenée à « privilégier des films français qui ont prévu de sortir...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !