Défenseure de l'environnement et militante féministe, dont les ancêtres africains ont été déportés en Colombie au XVIIe siècle, elle porte les espoirs d'une communauté socialement et économiquement marginalisée.
Les racines africaines de Francia Marquez, première vice-présidente afrodescendante de Colombie, ont nourri son action politique

L'accession de l'Afro-Colombienne Francia Marquez à la vice-présidence de Colombie, suite à l'élection de Gustavo Petro, premier président de gauche de l'histoire du pays, est à l'origine d'une série de réactions enthousiastes chez de nombreux Africains. De quoi réjouir celle dont l'activisme et la carrière politique sont mues par son appartenance à la communauté afrodescendante de Colombie (10% de la population). Une communauté victime d'"un racisme structurel" qu'elle souhaite "éradiquer", a-t-elle indiqué dans son discours de victoire* le 19 juin 2022 à Bogota, la capitale colombienne.

Le look des origines

La nouvelle vice-présidente colombienne, qui coiffe ses cheveux crépus en chignon et s'habille avec des d'imprimés semblables à ceux qu'arborent souvent les femmes en Afrique subsaharienne, ne cache pas son attachement à ses racines africaines. Francia Marquez porte littéralement l'Afrique sur elle. Le jour de la victoire de son ticket avec Gustavo Pedro, elle arborait des boucles d'oreilles ayant la forme de la Colombie, comme souvent ces derniers temps, et surtout une broche représentant le continent africain.

Si la ferveur suscitée chez les...

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !