Dans la célèbre station balnéaire de l'Hérault, déserte pendant le confinement, professionnels du tourisme et acteurs publics se préparent à une saison hors-normes, et espèrent limiter au maximum l'impact du Covid-19. 
"Les professionnels du tourisme se débattent pour leur survie" : à La Grande-Motte, la saison se prépare dans l'incertitude

Parmi les conséquences économiques du confinement et de sa prolongation, le tourisme est bien-sûr l’un des secteurs particulièrement touché par cette crise sanitaire. À la Grande-Motte, la station balnéaire bien connue de l’Hérault, près de Montpellier, les rues et les plages habituellement grouillent de monde pendant les vacances de printemps. Cette année, elles sont vides. Comment s'adaptent les acteurs locaux ?

Coronavirus : suivez l'évolution de la crise sanitaire dans notre direct

Dans l’allée des Acacias, au camping le Garden, la propriétaire Corinne Mandel a bien du mal à cacher son dépit. "On était prêts à ouvrir, c’est dur. On a envie que ça bouge, que ça vive." Les campings, comme les hôtels, les locations, les restaurants, sont évidemment fermés.

"Aujourd'hui, on vit une situation inimaginable, fait valoir Stephan Rossignol, le maire Les Républicains de la Grande-Motte, exceptionnelle à plus d'un titre pour nous, ville touristique. Quel est l’avenir de cette saison d’été ?" Tout l’équilibre financier de la ville dépend ici du tourisme. "Ce sont des équipements municipaux sportifs, ce sont les taxes de séjour qu'on perçoit...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !