« Puisque l'existence d'une Pologne libre était considérée comme un danger par les deux pays, l'Allemagne et l'URSS ont vite trouvé un langage commun pour l'effacer de la carte de l'Europe »
« Les Polonais ont vécu l’enfer »

Les faits : Le massacre des officiers polonais à Katyń, perpétré par les Russes, et la destruction russo-germanique de l’intelligentsia polonaise, projette une ombre sur l’histoire de la Pologne

La Seconde Guerre mondiale n’aurait pas éclaté si, le 23 août 1939, l’Allemagne et l’Union soviétique n’avaient pas signé de pacte comportant un protocole secret prévoyant le partage des territoires d’autres pays. Celui-ci ouvrait la voie, pour les deux contractants, à l’agression de la Pologne le 1er et le 17 septembre 1939. Parallèlement au pacte Ribbentrop-Molotov, Berlin et Moscou ont signé un accord commercial donnant à l’Allemagne l’accès aux ressources naturelles et aux produits agricoles russes. Alors que la guerre était sur le point d’éclater, le pacte de 1939 fut sans aucun doute plus important que les accords de Munich du 30 septembre 1938 – surtout parce qu’il ouvrait la voie, pour les Russes et les Allemands, à l’annexion de la Pologne.

Avant sa signature, l’URSS et l’Allemagne usèrent d’une violente rhétorique, s’accusant réciproquement de tous les maux. Leurs divergences sur le plan idéologique rendaient leur...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !