Sept personnes qui participaient à une fête dans un appartement ont été interpellées pour "outrage" et "violences" à l'encontre des policiers. Les agents qui sont intervenus sont également accusés de violence, pendant l'intervention et au commissariat.
"Les policiers m'ont frappé et m'ont demandé de nettoyer mon propre sang" : ce que l'on sait de la soirée privée qui a dégénéré à Paris samedi

Ils étaient venus célébrer les 23 ans d'une amie. Sept d'entre eux ont terminé la soirée en garde à vue. Une fête d'anniversaire organisée dans un appartement du 19e arrondissement de Paris a dégénéré, dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 juillet. Appelés pour tapage nocturne, les policiers affirment avoir été frappés par plusieurs fêtards, mais des participants accusent également les policiers de violence. Plusieurs plaintes ont été déposées auprès de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), lundi. Franceinfo résume ce que l'on sait de cette affaire.

Que s'est-il passé ?

La soirée était organisée dans un immeuble de la rue de l'Encheval, tout près du parc des Buttes-Chaumont, dans le nord-est de la capitale. Au plus fort de la soirée, "une trentaine", "peut-être une quarantaine de personnes" se trouvaient dans l'appartement du troisième étage. "C'était une fête tout à fait classique, décrit Christophe*, 24 ans, à franceinfo. "Je suis venu avec deux amis, il y avait de la musique, de l'alcool, des rires. Quelque chose de très banal, vraiment."

Vers "1h30 ou 2 heures du matin", une voiture de police se gare en bas de...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !